Accueil



par Michel Lajoie

Note:


Lors de la parution originale de cet article, j'avais mentionné que les "Demoiselles" étaient des terrestres. Mon erreur! Elle sont aquatiques! Je remercie un membre de mouche_québec qui m'a mis sur la bonne voie.

Le temps des Terrestres

On a tous une histoire de pêche à raconter lorsqu'arrivent les insectes terrestres; à la même époque, les éphémères, plécoptères et autres sont sur la fin de leurs cycles. Les attaques folles sur les sauterelles et criquets nous feront battre le coeur.
Si la pêche aux insectes terrestres est nouvelle pour vous, vous allez éventuellement en avoir de belles histoires à nous communiquer sous peu.

Vous trouverez les fourmis les sauterelles et les criquets du début de la saison jusqu'à l'automne.

Les insectes terrestres vivent et meurent en terre ferme: les plus connus sont les fourmis, les sauterelles et les criquets. Ces insectes vivent sur les rives des ruisseaux et rivières et quelquefois, se retrouvent sur la surface de l'eau. Ils sont soufflés par le vent, poussés et délogés par la pluie ou tout simplement, tombent à l'eau par négligence et nonchalance. Les truites en rafollent et les dégustent, puisque ces insectes sont impuissants lorsqu'ils voguent sur l'eau. Les attaques peuvent être très explosives et aussi sélectives.

Nos rivières ont été bénies par le nombre d'insectes terrestres qui s'y trouvent. Plusieurs de nos patrons terrestres nous viennent de monteurs de chez nous; nommons la "Joliette Grasshopper" de M. Bernard Boulard de Joliette, Québec. Cette fameuse mouche terrestre a leurré plus que son quota de belles truites.

De tous les insectes terrestres, les fourmis volantes sont les préférées des truites. Certains jours, les truites choisiront ces fourmis et c'est tout ce qu'elles boufferont. À l'occasion, vous devrez aller à la "pêche" avec de gros spécimens pour provoquer des attaques. Les moucheux devront lancer ces fourmis sur les truites qui se nourrissent en surface; les meilleurs calibres se situent entre 12 à 24. Les fourmis seront de couleur noire, cannelle ou orange vif. Leur corps pourront être fabriqués de mousse, poil de chevreuil ou simplement de fil de couleur appropriée recouvert de laque. Certaines pourront porter des ailes, d'autres, non.

Lorsque les truites ne veulent absolument rien savoir des fourmis, alors mon choix s'arrête sur les criquets. Les attaques sont plus féroces. Les plus petits criquets seront sucés avec douceur mais les gros seront gobés avec férocité. Mes préférés sont la "Criquet" et la "Jassid". J'en ai toujours avec moi au "cas où"... Je préfere les gros criquets et je me dis toujours qu'un gros repas vaut mieux qu'une petite collation.

Au mois de juin, je me sers de criquets s'il n'y a pas d'éclosion d'éphémères. Comment savoir s'ils sont présents? Sortez à l'extérieur, le soir et écoutez vous les entendrai chanter.. Avec les criquets, le mois de juillet nous apporte les sauterelles. Ces deux familles d'insectes sont fameuses pour prendre de la grosse truite. Les patrons dont je me sers le plus souvent sont la fameuse "Joliette Grasshopper" de M. Bernard Boulard et la "Jassid" de M. Vince Marinaro. J'en ai d'autres sous la main mais ces deux-là sont mes préférées. Je les ai en plusieurs formats: du #12 au #16. Pêchez sous les bancs, dessous les broussailles; les truites seront toujours près de la rive puisque ces insectes ne sont pas présents dans le milieu de la rivière.

La pêche avec des insectes terrestres est particulièrement excitante. Lorsque rien n'éclos, les insectes terrestres sauront amener les truites à la surface. Ne vous gênez surtout pas, servez-vous-en, on les retrouve partout, dans les rivières, ruisseaux, lacs et étangs.

Autres liens interressants dans la Chronique du Moucheux

  • Les Sauterelles
  • Les Terrestres

    Bonne pêche!
    Michel Lajoie