ARTHUR LEMOYEN


par Grey Fox

Cette rubrique est de toi, pour toi, mon cher Arthur Lemoyen et aussi pour tous les autres pêcheurs à la mouche comme toi.

Nous nous sommes jamais rencontrés, Arthur et moi. Une fin de semaine de l'été passé, nous pêchions chacun de notre côté de la rivière. Il est arrivé tard, l'éclosion était terminée. Il se mit à pleuvoir, une pluie fine, presqu'une bruine, celle qui excite la truite. J'ai mis mon imperméable, Arthur Lemoyen lui continuait à pêcher, comme ça sans s'en faire plus qu'il ne faut avec la pluie. Je le regardais tout trempé, les cheveux collés au front.

Je castais une petite Olive Dun #18, sur une 7'6", #4. Deux bons casts et j'ai sorti 45 pieds de soie et à l'endroit voulu.

Pas comme ça pour Arthur! Il faisait des mouvements type lancer léger, plusieurs faux lancers. Avec une çanne très molle qui me semblait une 9', il lançait 30 pieds au maximum. Je l'ai regardé durant environ 20 minutes, il n'a jamais été meilleur. Je ne crois pas qu'il essayait d'être meilleur. Il pêchait à la mouche, simplement !

Etait-il un bon casteur ? Non. A t'il réussi ? On verra !

Il prenait des truites presqu'à sa guise. Les combattait-il avec finesse ? Non ! Les a t'il capturées ? Oui ! Il les prenait par la bouche, leur brisait le cou et les enfouissait dans son panier d'osier.

Ceci n'est pas la morale de cette rubrique.

Il a fait tout le nécessaire pour être un pêcheur à la mouche. A acheté un permis, a acheté tous ses besoins pour la pêche à la mouche pour la truite, a cessé de couper son gazon, est monté dans sa voiture et a conduit 30 minutes pour se rendre à cette rivière.

A t'il pris des cours de lancer ? Je ne crois pas !
Lui ai-je demandé ?
Lui ai-je demandé de quelles mouches il se servait ?
Lui ai-je demandé à quelle profondeur il pêchait ?
Non!
Je l'ai d'ailleurs félicité sur ses prises. Il était le héros du moment.

Est-ce que c'est ça la pêche à la mouche ? Pas de veste haute gamme, pas de çannes et moulinets qui coûtent une petite fortune ! N'a jamais pris de cours de lancer ou ne voulait pas en prendre. Juste faire sa petite affaire, comme bon lui semble. Je l'espère bien ! J'espère qu'il continuera comme ça.

De ses rangs, notre sport grandi et se développe. Pas des rangs de "yuppies" ou de "wannabees" ou des pêcheurs de fin de semaine. Eux n'ont pas le courage d'Arthur.

Lui ai-je offert de lui donner des cours de lancers ? Jamais !
Lui aurais-je donné des cours s'il me l'avait demandé ? Certainement, n'importe qui l'aurait fait. Mais, il n'a pas demandé, je n'ai pas offert, il est sorti de la rivière avec des truites pour son souper.

Bravo Arthur!

À la semaine prochaine !

Grey Fox


Autres chroniques de Grey Fox

Le Refuge- Le Cellulaire- Un Dissident- Héritage- La Quiétude- Arthur LeMoyen- Ça Bien Changer- Un Peu Triste- Sauvez Votre Canne- 101 Défauts