Pas un étranger


par Grey Fox

Pas un étranger. Pas un inconnu. Je veux être à part entière avec ce qui m'entoure. Tout ce que la rivière et ses alentours incluent. Je veux me déplacer silencieusement à ma propre allure. Je veux savoir où la truite ce cache, ce qu'elle fait et pourquoi! Ce qu'elle fait les longs mois d'hiver. Je veux être capable d'identifier la flore par leurs noms et prendre le temps de les apprécier. Je veux sentir la brise de la rivière sur mon visage et autour de moi et me remplir l'âme des reflets de lumières qui brisent sa surface. Je veux connaître les arbres sur les rives, les cailloux sur le lit, et les créatures qui s'y cachent et qui nourissent mes truites.

Photo par Claude Paoluci, York, Gaspé Je ne peut être un étranger avec cette participation. J'y appartient, comme tout homme appartient à ce qu'il a choisi pour lui même. Au même titre que le héron, le rat musqué ou l'aigle, quoique mon efficacité soit quelque peu moindre.

Pour la pêche, je n'ai pas besoin d'être champion. Tout ce que je désire, c'est d'être assez bon. Je n'ai pas le désire de tuer. Je choisi la vie. Je veux me trouver dans des situations classiques. Une bonne montée dans une position favorable; le gîte parfait qui est difficile à rejoindre; sous un méandre qui est recouvert d'un vieil arbre tombé qui peut me donner du trouble. Ces conditions ne deviendront jamais lassant ou monotone.

Je peut les trouver! Ou non! N'importe! En cherchant je suis certain de trouver quelque chose, anticipé ou non ! et parmi trouver quelque chose de beau et d'excitant qui fera ma journée. Quatre décenies plus tard, mes rivières demeurent des endroits magique et les créatures qui s'y trouvent demeurent toujours des merveilles.

Appartenir est ma récompense.

A la prochaine
Grey Fox

Note: Idée du bouquin de R. H. Brown, 1981, The Man Behind the Rod.


Autres chroniques de Grey Fox

La Rouge- Le Refuge- Le Cellulaire- Un Dissident- Héritage- La Quiétude- Arthur LeMoyen-
Ça Bien Changer- Un Peu Triste- Sauvez Votre Canne- 101 Défauts